ordination des femmes

Ça bouge – un peu – chez les Allemands au sujet du diaconat féminin

Comité de la Jupe
17/05/2017

Monseigneur Gebhard Fürst, évêque-théologien allemand de Rottenburg-Stuttgart, a affirmé, lors d’un rassemblement de l’Association des femmes catholiques d’Allemagne (KDFB), le 27 mars dernier, que l’heure était arrivée pour que le diaconat féminin devienne réalité dans l’Église catholique. Par ailleurs, on peut – encore vaguement – espérer que la conférence épiscopale allemande se décide pour le diaconat sacramentel des femmes. C’est en tout cas la décision qu’a prise l’assemblée générale du Comité central des catholiques allemands, le ZDK, le 5 mai 2017, à Berlin.

Des femmes en noir, d’Anne-Isabelle Lacassagne

Anne SOUPA
26/12/2016

Panique à l’évêché : un prêtre âgé meurt, et sur le certificat de décès, le médecin coche la case « femme » ! Furieux de ce mensonge, mais surtout vexé de n’avoir rien vu, l’évêque envoie deux de ses collaborateurs mener l’enquête : sa chancelière et l’un des prêtres du diocèse. La suite, je n’en dis rien. Le lecteur la découvrira.

Commission pour l’étude du diaconat féminin

Joce-Lyne BIRON
05/12/2016

Deux mois après l’annonce du pape François, on ne connaît toujours pas la teneur exacte du mandat qu’il a confié à la Commission pour l’étude du diaconat féminin. Femmes et ministères souhaite qu’il soit rendu public le plus tôt possible, sans quoi il sera difficile d’apporter une contribution aux délibérations inhérentes à cette question irrésolue depuis le concile Vatican II.

« Ce que j’ai promis, je vais le faire » (pape François) : une étude sur l’admission des femmes au diaconat

Comité de la Jupe
31 juillet 2016

Le jeudi 12 mai 2016, le pape François a reçu en audience les 870 Supérieures générales réunies à Rome pour participer au congrès triennal de l’Union Internationale des Supérieures générales (UISG). L’association rassemble les deux mille responsables de communautés regroupées en constellations formées sur la base d’un ou de plusieurs pays.

Une rencontre sur le mode de la conversation

À Effretikon près de Zurich, les paroisses cachées

Comité de la Jupe
15 juin 2016

Huit heures de train séparent le Vatican d’Effretikon, dans le canton de Zurich. Il suffirait à François de partir de la gare située dans la cité du Vatican (aujourd’hui transformée en un centre commercial) pour se retrouver dans une réalité à des années-lumière de ce qu’imaginent les prélats du palais apostolique. À Effretikon, le curé catholique est une femme. Elle ne peut pas tout faire, certes, mais c’est elle qui est en charge des âmes.

 

Des femmes diacres. Pourquoi? Pour quoi?

Comité de la Jupe
23 mai 2015

En réponse à une question des supérieures majeures des Congrégations féminines, le pape François a déclaré qu’il serait bon de « constituer une commission pour étudier la question ¹ ». Depuis plusieurs décennies, on ne compte plus les évêques et les théologiens qui se disent favorables à l’ordination des femmes au ministère diaconal. Il est heureux qu’il ne s’agisse plus d’une question « taboue », même si elle demeure complexe par elle-même.

Diaconat

Comité de la Jupe
19 mai 2016

Le Comité de la jupe salue avec joie la décision du pape François de ne plus refuser d'aborder en profondeur la question de la place des femmes dans l’Église. Après la publication de l'Exhortation post synodale Amoris Laetitia, le grand chantier que semble vouloir ouvrir le pape est celui de la décléricalisation de l’Église. Dans la Lettre au cardinal Ouellet (19 mars), il exhorte le clergé à se me

"Prêcher est ma vocation". L’expérience d’une dominicaine suédoise

Madeleine Fredell
6 mai 2016

Comment peut-on affronter le fait d’être catholique, féministe, suédoise et de surcroît une religieuse dominicaine ? Comment fait-on pour devenir catholique après avoir été éduquée comme une femme indépendante, politiquement engagée, et l’égale des hommes ? Pourquoi est-ce que je demeure catholique tout en embrassant pleinement les politiques suédoises sur l’égalité de genre ? Souvent, je dois défendre ma foi, je dois justifier le fait d’être catholique.

Les femmes qui prêchent

Comité de la Jupe
11 avril 2016

À l’époque de Jésus, parmi les pauvres, personne n’est plus pauvre qu’une veuve, une femme sans homme, donc sans droits ni protection. Le monde et la société dans laquelle Jésus vit et évolue sont fondamentalement structurés sur un modèle patriarcal ; les femmes sont socialement invisibles, d’une invisibilité typique d’une condition juridique de minorité, et même d’exclusion.