Laïcs et femmes d'Eglise

Assemblée des déléguées de la Ligue suisse des femmes catholiques 2017

Hildegard Aepli et Simone Curau-Aepli
06/07/2017

Hildegard Aepli est l’initiatrice du projet Église avec les femmes. Née en 1963, aînée de sept enfants, elle a passé son enfance dans l’Oberland St-Gallois. Après une formation à l’enseignement et à la théologie, puis quelques années en tant qu’assistante pastorale au Toggenburg, elle a été appelée comme accompagnatrice spirituelle des étudiants en théologie à Fribourg. Parallèlement, elle s’est formée comme responsable de retraites spirituelles. En 2011, elle est partie à pied avec trois autres camarades de la maison de retraite Lassalle pour Jérusalem.

Ilia Delio, une femme libre – 3/3

Comité de la Jupe
25 juillet 2016

La recherche de sens, soif de notre époque, est un souci qui motive une grande partie de l’œuvre de Delio. Bien qu’elle soit maintenant Professeure invitée et Directeure des études catholiques à l’Université de Georgetown, elle semble peu encline à traiter de théologie au sens universitaire traditionnel. « Je voudrais faire de la théologie avec les gens dans les centres commerciaux, dans les jardins publics ou sur ‘Facebook’, dit-elle. Je crains que nous ne soyons devenus l’espèce la plus éloignée de la nature.

« Comme si les étoiles ne brillaient pas » Les prédications d'Hildegarde de Bingen

Valentina GIANNACCO
13 mai 2016

Hildegarde prêcha entre 1158 et 1170, alors qu’elle était désormais âgée, dans les prestigieux sièges archiépiscopaux de Trêves et de Cologne, mais aussi à Metz, Würzburg, Bamberg et Kirchheim, en Souabe, et les sources attestent que, là où parvint sa parole, le mouvement cathare fut endigué avant que ne se déchaîne la vague de persécution lancée par Innocent III, Pape de 1198 à 1216.

"Prêcher est ma vocation". L’expérience d’une dominicaine suédoise

Madeleine Fredell
6 mai 2016

Comment peut-on affronter le fait d’être catholique, féministe, suédoise et de surcroît une religieuse dominicaine ? Comment fait-on pour devenir catholique après avoir été éduquée comme une femme indépendante, politiquement engagée, et l’égale des hommes ? Pourquoi est-ce que je demeure catholique tout en embrassant pleinement les politiques suédoises sur l’égalité de genre ? Souvent, je dois défendre ma foi, je dois justifier le fait d’être catholique.

Portraits de Femmes

Comité de la Jupe

Les visiteurs réguliers du site auront probablement repéré l’encart à droite qui renvoie à l’actualité. Ils auront noté que Christine Pedotti a été l’invitée de l’émission Le Jour du Seigneur, sur France 2. Elle intervenait sur le plateau, avant le documentaire consacré aux femmes qui œuvrent auprès des sans-abri, premier reportage d’une série « Femmes engagées, femmes de foi ».

Lourdes , un dialogue de femmes ?

Comité de la Jupe

En partant à Lourdes, j’avais peur d’une sorte de simplification du phénomène qui conduise, ni plus ni moins, à l’infantilisation des fidèles, devenus ainsi des adeptes. Au point que les événements deviennent une « jolie histoire » dont le seul objectif serait une adhésion basée sur l émotion, et non l’intelligence.

Lourdes, lieu de rencontre de 2 femmes : Marie et Bernadette.1

Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes !

Comité de la Jupe

C’était hier 25 novembre, la Journée Internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, début d’une campagne de mobilisation qui va culminer le 10 décembre avec la Journée Internationale des droits humains.

En effet, les violences envers les femmes constituent les atteintes aux droits humains les plus massives et les plus répandues dans tous les pays.

Cette année, des manifestations sont encouragées par l’Union Interparlementaire sur le thème : « Éliminer les discriminations faites aux femmes pour mettre fin à la violence sexiste. »

Communion et lectures : les femmes sont dignes de servir

Comité de la Jupe

Le Comité de la Jupe lance une campagne de soutien aux femmes discriminées dans l’accès aux fonctions liturgiques ouvertes aux laïcs

Dans des paroisses de plus en plus nombreuses, spécialement en certains diocèses et dans certaines fraternités de prêtres, les femmes sont systématiquement exclues des fonctions liturgiques de distribution de l’Eucharistie, voire de lecture de la Bible, sans même une explication préalable du curé.

Normes, piège ou nécessité ?

Comité de la Jupe

Dans une société,il y a la loi : il faut un permis pour conduire une voiture. Mais nous respectons quantité d’autres normes, sans même nous en rendre compte. Qui les édicte ? Sur quels fondements ? Les sciences humaines, dans la mise à distance critique qu’elles opèrent, sont un apport intéressant pour comprendre comment les normes, présentées comme des évidences, sont en fait des constructions orientées.

Femmes du Québec, toute une histoire ! (II)

Comité de la Jupe

Au Québec, entre 1918 et 1941, la difficile lutte des femmes pour leur droit de vote.

Entre 1918 et 1941, la lutte a fait rage au Québec pour que les femmes obtiennent le droit de vote.

Les suffragettes britanniques et américaines ayant donné le ton, faisant valoir les grands sacrifices et actes de courage présentés par les femmes de toutes nationalités pendant la Grande Guerre, le Canada a donné aux femmes en 1918 le droit théorique de voter aux élections fédérales. Mais ce droit devait être voté province par province.

Femmes du Québec, toute une histoire ! (I)

Comité de la Jupe

Manquer à son devoir d’agir en « experte en humanité », c’est ce que ferait l’Église si elle ne reconnaissait pas la place des femmes. »

Prions pour que ces propos des évêques du Québec en 1990, puissent inspirer nos Églises d’Europe !

Devant 1000 personnes parmi lesquelles les représentants de l’Assemblée nationale du Québec et des groupes de femmes, l’épiscopat québécois a su en 1990 faire un acte de repentance.

Filles…enfants de chœur : l’exemple vient de « haut »

Comité de la Jupe

Nous n’avons pas de chiffre officiel mais nombreuses sont les paroisses (comme par exemple à Paris) où seuls les garçons sont enfants de chœur ; les filles étant délibérément exclues.

Toutes ces paroisses devraient pourtant trouver une source de transformation de leur pratique en écoutant…Benoit XVI .

En août 2010, le Souverain Pontife a reçu à Rome 50 000 servants d’autel du monde entier, filles et garçons.

Pages