déni

Donner la parole à Pénélope

Anne SOUPA
31/01/2017

Personne ne le propose, personne n’y pense, mais l’évidence ne vous fait-elle pas bondir ? Depuis qu’a éclaté l’affaire Pénélope Fillon, qui se demande ce qu’elle avait à dire, elle la salariée dont le travail est contesté ? Les journalistes n’ont-ils pas eu l’idée de lui demander une interview ? Elle aurait refusé. Peut-être. Mais ils auraient eu le droit de trouver cela étrange et le droit de le faire remarquer à leurs auditeurs. Serait-ce que la-justice-et-elle-seule aurait le droit d’entendre Pénélope ?