comportements normés

Á la recherche de la masculinité perdue

Anne SOUPA et Bernard BERTHIER
30/12/2016

Masculinité perdue. Grosse prime à qui la retrouvera. À en croire l’article publié dans Le Monde du 28 décembre et intitulé : « Des catholiques veulent rendre à l’Église sa virilité », les catholiques du genre mâle seraient à la recherche de leurs attributs perdus. D'où l'idée, dans des chapelles « masculinistes », de camps et séminaires réservés aux hommes, pour expurger d'eux la part féminine, semble-t-il...

Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

LIGUE DES DROITS DE L'HOMME SECTION PARAY LE MONIAL
21/10/2016

Les mouvements masculinistes ont de plus en plus de visibilité, et au sein même de l'Église. Depuis l'année 2009 déjà, le diocèse d'Autun organise un pèlerinage réservé aux hommes, le pèlerinage Saint Joseph1. Dans ce même diocèse toujours, c'est aujourd'hui la communauté de l'Emmanuel qui ouvre ses portes aux tenants du masculinisme en organisant, du 20 au 23 octobre 2016, un camp Optimum2.

Le grand méchant genre

Comité de la Jupe

Voici deux fois que j’entends parler à la messe, dans une homélie, puis une prière universelle, d’une certaine « théorie du genre » promue ces derniers temps dans notre pays. Je ne vais pas vous cacher que les deux fois, j’ai sursauté, sans doute fort peu discrètement, et beaucoup râlé in petto. L’expression avait également été utilisée, ai-je appris, dans certaines réponses au questionnaire qui a précédé le synode sur la famille ; ce jour-là aussi, j’avais râlé.