Marianne Sébastien, ou la puissance du chant

Comité de la Jupe
Marianne Sébastien

Chanter pour devenir libre. Aider les enfants à sortir de la mine, en Bolivie. Ne pas les assister, mais les mettre debout, par le chant, d’abord, puis par des bourses. Tout cela, sans référence confessionnelle affichée, mais au nom de l’enseignement évangélique des Béatitudes. Voilà pourquoi nous donnons la parole à la femme qui en est l’instigatrice, Marianne Sébastien, cantatrice de nationalité suisse, qui a initié et qui dirige une association devenue de première importance et qui devrait devenir chère à nos cœurs : « Voix libres » (voir lien). Pourquoi maintenant ? Parce que Marianne Sébastien donne un stage de chant samedi et dimanche prochain à Paris.

Avec son accord, nous reproduisons un entretien qui montre la grande intelligence du projet, aux antipodes d’un assistanat qui fait perdre le sens de la communauté : Pour que l’amour circule. Pour nous occidentaux qui cherchons les chemins de la solidarité et de la communauté, cette expérience est précieuse.

L’histoire commence après un séjour en Bolivie. Marianne Sébastien s’apprête à repartir quand un prêtre arrive et la convainc de rester pour  connaître ses projets. Quelques mois plus tard, ce prêtre meurt après avoir posté à Marianne le descriptif de tous ses projets. Le passage de témoin était fait, elle a repris l’affaire….
Samedi 23 février 2013, de 13h 30 à 18h, et dimanche 24, de 10 à 18h, stage de chant. Concert le Dimanche 24 à 17h
Couvent des Dominicains - Rue du Faubourg St-Honoré 222 - 75008 Paris
Buffet partagé, Prix du stage: 180 euros
Inscriptions:   paris@voixlibres.org ou  06 21 17 65 70
Share

Ajouter un commentaire