Lettre aux religieuses

Comité de la Jupe

La lettre qui suit est à votre disposition, pour que vous la fassiez parvenir à vos amies religieuses. En effet, depuis sa création, le Comité de la Jupe est attentif à la dignité des femmes dans l’Église. Or nous constatons que les religieuses n’ont pas de visibilité, ni dans les églises, ni dans les médias, catholiques ou non. Leur vie est méconnue. Leur action, discrète, est appréciée des personnes qui les côtoient mais n’est ni connue ni reconnue comme il se devrait. Et l’opinion publique, à tort probablement, pense que ce dont on ne parle pas n’existe pas. Aussi avons-nous décidé d’écrire une lettre aux religieuses que nous connaissons ; nous incitons nos adhérents et les visiteurs du site à faire de même, sans hésiter à apporter une touche plus personnelle concernant soit l’émissaire soit la destinataire.

Le Comité de la jupe

 

Chère…

Depuis sa création, le Comité de la Jupe, soucieux de la dignité des femmes dans l’Église, est attentif à la place des religieuses. Je partage ce point de vue, c’est pourquoi je prends la plume pour accompagner leur initiative et vous dire combien je suis sensible à la contribution des religieuses à l’annonce de l’Évangile, autant dans l’Église que dans la société.

Choisir la vie religieuse est un signe fort, qui questionne aujourd’hui plus qu’hier. Il montre la force d’un engagement pour Dieu, à la suite du Christ. Il dit que la valeur première de sa vie est le partage et la solidarité, et non l’argent. Il est signe de liberté et d’engagement auprès de ceux qui souffrent ou sont démunis.

Vous, les religieuses, vous nous offrez à tous, chrétiens et non chrétiens, la preuve qu’il est possible de s’engager « pour de vrai », sans souci du pouvoir, pour témoigner de l’essentiel, la vie avec le Christ, la dignité de tout être humain, la beauté du service du frère. Vous savez que c’est sur leur visage que se lit la présence du Christ.

Or, je le constate et je le regrette :l’ampleur de l’engagement des religieuses est trop peu reconnue. Notre Église en parle rarement, trop de nos contemporains, catholiques ou non, l’ignorentou ne s’intéressent que par intermittences aux plus médiatisées d’entre elles.

Ainsi, cette lettre prend tout son sens. Elle vous dira que les cœurs ne vivent pas seulement au rythme des médias, qu’ils se souviennent du bien reçu et n’hésitent pas à le dire. Elle vous dira aussi ma sympathie, mes encouragements et toute mon amitié.

Téléchargez le modèle de cette lettre sur votre ordinateur et aménagez la à votre convenance

Share

Ajouter un commentaire