Une Jupe d'honneur au patriarche russe orthodoxe Kirill!

Comité de la Jupe

Le Comité de la Jupe décerne une Jupe d'honneur au patriarche russe orthodoxe Kirill, qui a déclaré le mardi 9 avril, lors d'une rencontre avec l'union des femmes orthodoxes d'Ukraine, que le féminisme était un "phénomène très dangereux". Tout en se défendant du juger les femmes comme inférieures aux hommes, le patriarche Kirill souligne que "les organisations féministes proclament une pseudo-liberté des femmes qui doit se manifester d’abord hors du mariage et de la famille. Ce ne sont ni la famille, ni l’éducation des enfants qui sont au centre de l’idéologie féministe, mais une tout autre fonction des femmes qui, souvent, s’oppose aux valeurs familiales. Or, l'homme doit tourner son regard vers l'extérieur - Je dois travailler, gagner de l'argent - et la femme doit être axée vers l'intérieur, où sont ses enfants, où est sa maison. Si cette fonction extrêmement importante de femmes est détruite alors tout sera détruit - la famille et la mère patrie".

Il est vrai que face aux Femen et aux Pussy Riot, le patriarcat russe a de quoi se faire du souci... Nous ne pouvons manquer de constater un certaine communion de pensée des hiérarchies religieuses de toutes obédiences vis-à-vis des revendications féministes.

Face à l'insurrection féministe qui menace, un seul mot d'ordre doit prévaloir: "patriarcats de tous les pays, unissez-vous"!

Share

Commentaires

on peut même se demander si ce n'est pas leur seul vrai point commun? non heureusement pas il y a le partage, l'amour, la prière, les pauvres , la miséricorde alors MISERICORDE POUR LES PAUVRES FEMMES................ quelqu'un a t-il un mot pour désigner l'équivalent pour les hommes ?? je n'en ai pas vraiment trouvé car cela est impensable bref il y a du boulot regardez une nouvelle fois le film : la source des femmes son message est de tout lieu, de tout temps, de toute religion

Le patriarche Kirill est meprisable !!! Seules les hierarchies protestantes ne sont pas phallocrates, machistes.

Je comprends d'après les paroles du patriarche qu'il parle en fonction de son éducation et de sa culture. Mais ce ne sont pas seulement les femmes qui sont réduites par les mots qu'il emploie, les hommes aussi! Autour de nous combien d'hommes voyons-nous qui découvrent avec un immense bonheur "l'intérieur", la famille, les enfants et le fait d'en prendre soin au quotidien. Les femmes sont évidemment tournées vers l'extérieur car elles sont sources de lien humain, social, affectif, politique, mais les hommes d'aujourd'hui aspirent aussi à ce qu'on les sorte des préjugés et des cases réservées. Le temps des hommes qui n'élevaient pas eux-mêmes leurs enfants, ne changeaient pas les couches, ne participaient jamais aux tâches domestiques est en train de s'effriter sérieusement, n'en déplaise au patriarche Kirill. Je lui souhaite de rencontrer des hommes et des femmes qui réussissent à associer vie familiale et vie ouverte sur le monde, association source d'équilibre et d'épanouissement.

Ajouter un commentaire