"Vous êtes nombreuses, donc nous ne sommes pas misogynes!" Réponse à une recension de La Croix

Comité de la Jupe
Voici un commentaire déposé sur le blog d'Isabelle de Gaulmyn, correspondante de La Croix à Rome.

Bonsoir Isabelle, je suis désolée, mais je vous tiens grief de votre recension du 29 janvier 09 du livre d'Elisabeth Dufourcq, "Histoire des chrétiennes, l'autre moitié de l'Evangile".

Vous annoncez d'emblée que les femmes chrétiennes sont légion et bonnes croyantes. Soit.

Mais vous en déduisez aussitôt : "Ce livre offre un démenti massif à ceux qui voudraient réduire le christianisme à une vaste entreprise de misogynie." Mais d'abord, qui a dit que le christianisme n'était que cela? Et surtout, je sens la défausse : Suffirait-il que des femmes existent et soient chrétiennes pour que l'Eglise ne soit pas misogyne? Je trouve cette hypocrisie assez redoutable et je la vois pratiquée quotidiennement dans mon Eglise :
"Comme vous êtes nombreuses! Vous êtes partout. Donc, l'Eglise n'est pas misogyne." Et la boucle est bouclée : "circulez, il n'y a rien à voir!"

Il est temps de démasquer la tromperie contenue dans de tels propos.

Il me semble qu'il y a certaines causes où il faut oublier de donner un coup à gauche un coup à droite, pour faire bonne mesure. Là, c'est tellement flagrant, tellement incontestable, cette misogynie ecclésiale, qu'il faut choisir son camp et pour de bon; j'espère vous y retrouver.
Cordialement.
Anne Soupa, Comité de la jupe.

Share

Ajouter un commentaire