Petite bibliographie autour de l’ouvrage de Jean Delumeau

Comité de la Jupe

Dès les années 80, des historiens, en France, dans la tradition de l’École des Annales, ont montré la pertinence du concept de genre. Ils ont notamment étudié, d’une manière fine et précise, dans des microsociétés, la place des femmes, en matière de rôles et de fonctions.

  • Nous avons déjà donné des extraits de l’ouvrage dirigé par Jean Delumeau, La Religion de ma Mère, Cerf, 1992, qui étudie la place des femmes dans le catholicisme, à propos de la transmission de la foi.
  • De la même époque date l’œuvre magistrale, dirigée par Georges Duby et Michelle Perrot, Histoire des Femmes en Occident, Plon, 1990-1991, en cinq volumes, de l’antiquité au XXe siècle. « Écrire l’histoire des femmes ? Longtemps la question fut incongrue, ou absente. Vouées au silence de la reproduction maternelle et ménagère, dans l’ombre du domestique qui ne vaut ni d’être compté ni d’être raconté, les femmes ont-elles seulement une histoire ? ». Tels sont les premiers mots de la préface. Michelle Perrot a consacré par la suite de nombreux ouvrages à la question et elle interviendra à la session des Semaines sociales de France en novembre 2012.
  • On peut citer aussi l’ouvrage de Claude Langlois, Le Catholicisme au féminin, Ed. du Cerf, 1984. Claude Langlois a inauguré la première chaire d’histoire et de sociologie du catholicisme contemporain à l’École des Hautes Etudes.

Certains de ces ouvrages sont épuisés, mais on peut les trouver d’occasion.

Enfin, des revues, accessibles en ligne.

La revue a été fondée en 1995 : « Aux lectrices et aux lecteurs qui ouvrent cette nouvelle revue, nous devons quelques mots d'explication. Qui sommes-nous ? Des historiennes persuadées que les relations entre hommes et femmes sont au cœur des interrogations de notre temps et de notre discipline. Que voulons-nous ? Faire connaître au public français et à la communauté des historiens le fruit des recherches trop souvent confidentielles concernant « l'histoire des femmes ». Certes l'expression « histoire des femmes » est commode et maintenant d'usage courant en France, mais il convient encore de l'expliciter ; elle recouvre les études sur les femmes, les « rapports de sexes », les féminismes et ce que les Anglo-saxonnes nomment le gender ». Deux numéros parlent de femmes et religions et le plus ancien, celui de 1995, donne accès à l’intégralité des articles.

Son dernier numéro, 27/ 2012, traite de Pouvoirs, genre et religions. Seul le résumé des articles est accessible en ligne, mais on peut passer par le portail Cairn pour un accès payant.

 

Sylvie de Chalus

Share

Ajouter un commentaire