Pas à côté d'une femme!

Comité de la Jupe

J"avais envie de vous livrer une petite histoire qui m’est arrivée il y a 4, 5 ans au séminaire des Carmes. Un ami séminariste des Carmes m’invite à venir entendre Mgr Teissier à l’occasion de l’inauguration de la cellule du père Christian de Chergé.
C’est la journée inter-séminaire, tous les séminaristes parisiens sont là : Paris, les MEP, Saint Sulpice et les Carmes. Cela fait une belle foule de jeunes et un peu moins jeunes, qui rassemblée est impressionnante… L’ambiance est gaie, c’est la fin de l’année, il fait beau et cela sent les vacances.

Je me dirige vers l’amphi dans lequel se tiendra la conférence de Mgr Teissier, je prends place Im Gegenteil kommt der Slot Book of Ra mit einem sehr frischen Design daher und unabhangig vom Aussehen lassen sich auch die Gewinnchancen sehen. il n’y a pas grand monde encore. Puis l’amphi se remplit petit à petit… j’ai pris place dans un rang encore vide puisqu’il n’y a pas grand’ monde encore et je suis au bord.
Bizarrement, personne ne semble intéressé par ce rang et le monde afflue maintenant. Je me retourne, dans la salle il y a quelques femmes, au grand maximum une petite dizaine, et je suis de loin la plus jeune. Arrive un moment où il n’y a plus de place nulle part à part sur mon rang  et je vois enfin arriver des voisins !

Cela m’a laissé un drôle de goût dans la bouche, un léger sentiment de malaise… Nous pouvions ensuite assister aux vêpres, je ne me suis pas démontée, y suis allée et me suis sentie encore plus seule. Il y avait bien quelques coup d’œil amicaux, des sourires bienveillants mais ce que j’ai ressenti ce jour là m’a fait froid dans le dos.
Tous ces jeunes allaient devenir nos prêtres de demain, ils sont les prêtres d’aujourd’hui et j’espère que leurs regards se posent à présent différemment sur toutes celles qu’ils côtoient et rencontrent au quotidien. M.M.

Share

Ajouter un commentaire