Participez au sondage du CJ sur les laïcs hommes et femmes dans l’Église

mariana
21 mai 2015

Depuis Vatican II, les laïcs, hommes et femmes, sont appelés à prendre des responsabilités dans l’Église. Beaucoup ont répondu positivement. À plusieurs reprises le pape François a fait part de son souhait d’impliquer davantage de femmes dans la vie de l’Église, dans ses lieux de décisions et ses équipes de pastorale mais également dans la réflexion théologique. 

Qu’en est-il réellement dans les paroisses ? Comment sont accueillis les laïcs en général ? Comment évoluent les fonctions exercées par les femmes et les hommes ? Constate-t-on un estompement des stéréotypes, les femmes à la catéchèse et les hommes aux conseils d’administration, les hommes comme lecteurs et les femmes chargées de fleurir l’église ? Quelle place occupent les uns et les autres dans la liturgie ? Portent-ils de façon similaire l’aube, symbole de leur baptême ?

Votre témoignage et vos avis nous intéressent. Notre Église nous tient à cœur : elle est notre maison. Aussi, merci de bien vouloir répondre à ce questionnaire en ligne. En moins de 10 minutes, c’est fait ! 

 

HYPERLINK https://www.sondageonline.com/s/bf585a8

Pour ceux qui désirent faire une communication plus longue, elle sera la bienvenue à :  HYPERLINK "mailto:comitedelajupe@gmail.com" comitedelajupe@gmail.com.

Crédit photo: 
Mariana Colotto
Share

Commentaires

Auteur du commentaire: 
Christian LE BORGNE
Du lieu ou je suis, en finistère, "les hommes comme lecteurs et les femmes chargées de fleurir l’église" relève de l'image d'Epinal... Au service de la liturgie, si on ne tient pas compte des servants d'autel, garçons et filles,et des nouveaux baptisés de la nuit pascale,  seuls les prêtres et les diacres portent l'aube, avec l'étole ministérielle... et ça c'est un autre débat ! mais peu d'hommes à l'animation, et de femme au clavier ! Difficile de trouver des hommes de 40-60 ans pour faire partie de l'équipe pastorale ou être guide de funérailles...  La préparation au mariage est assuré par des couples ; le célébrant est toujours un homme !Alors que les mères de famille sont investies tout autant, sinon plus que les hommes dans la préparation au baptême, qu'elles sont très majoritaires dans l'éveil à la foi et la catéchèse en primaire et en collège... Parmi les LEME (laïcs en mission d'Eglise), dix femmes au service des aumôneries d'enseignement public pour un père de famille, dont une femme responsable du service diocésain... et il en va de même pour les autres services... 

Auteur du commentaire: 
Jean-Pierre
Paroisse? Quelle Paroisse?! Nombre de prêtres et de laïcs ont soit pris leur distance d'avec l'institution soit ont été prié de le faire à partir de la décennie 70. Un gâchis ou une chance pour l'Eglise que cette hémorragie décrétée par l'institution?! Par contre, je doute que ce mouvement ait été spécifique aux femmes. Sans doute que, dans la génération concernée, les femmes  étant moins impliquées dans la vie professionelle et citoyenne que les hommes n'ont pas perçu, à la même vitesse que ces derniers, la réaction à l'oeuvre. Ont-elles été moins réactives ou plus tenaces? L'élan a été tellement brisé, y compris pour une partie de ceux restés proches de l'institution, qu'il demeure incertain que l'action du Pape François puisse suffire à donner envie de reprendre l'ouvrage avec l'institution, ... là ou Paul VI l'a abandonné. D'ailleurs, qui croire quant à la volonté d'action du Pape François, ceux qui tirent d'un bord ou ceux qui tirent de l'autre ("jeu" de la corde)? Personnellement, j'ai été prié de me retirer par notre archevêque, vers 1990, par l'ajout manuscrit au bas d'un courrier de "fin de non recevoir" complété à la plume d'un "je vais prier pour vous". Combien de courrier-types de ce type ont été envoyé chaque année? Le témoignage de la religieuse (Chantal-Marie Sorlin) chargée durant 34 ans du bureau des pleurs de la CEF (pédophilie, dérives sectaires) donne une petite indication de l'étendue et de la profondeur de la dérive autoritariste. Cette situation d'exclu de l'institution a été un bol d'air. Il a permis de demeurer autrement en Eglise, de réviser et approfondir ce qui fonde une espérance, de relativiser des repères, ... et de prendre de modestes engagements hors institution au service de l'Eglise de tous les humains.

Auteur du commentaire: 
Lennaick
Merci d'avoir organi ce sondage. Quand pensez-vous pouvoir publier une synthese des réponses?

Auteur du commentaire: 
mariechristineb
Bonjour, Quand aurons-nous les résultats de votre enquête? Merci

Ajouter un commentaire