Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

LIGUE DES DROITS DE L'HOMME SECTION PARAY LE MONIAL
21/10/2016

Les mouvements masculinistes ont de plus en plus de visibilité, et au sein même de l'Église. Depuis l'année 2009 déjà, le diocèse d'Autun organise un pèlerinage réservé aux hommes, le pèlerinage Saint Joseph1. Dans ce même diocèse toujours, c'est aujourd'hui la communauté de l'Emmanuel qui ouvre ses portes aux tenants du masculinisme en organisant, du 20 au 23 octobre 2016, un camp Optimum2. Ce camp est annoncé, de façon plus qu'engageante, sur le site des sanctuaires de Paray : « Ce Camp Optimum est une quête de quatre jours à la découverte de votre cœur d'homme.Il peut changer votre vie. Venez explorer, sous le regard de Dieu, la grandeur et la beauté de votre vocation masculine ! »3

On reste confondu devant certaines analyses ou témoignages. Ainsi quand le site rapporte les propos de « l’évêque de Phoenix qui présente Jésus comme modèle de masculinité aux hommes de son diocèse. Modèle d’humanité, bien sûr, mais aussi modèle de virilité. » Et déclare l'évêque : « "Ecce homo" » est aussi "Ecce vir" » ! Mais tout cela ne prêterait qu'à rire, finalement, s'il ne se cachait pas derrière ce ressenti grossier une idéologie qui suinte le machisme et surtout fleure la violence à plein nez. Idéologie nettement présentée dans l'ouvrage de l'américain John Eldredge, Indomptable – les secrets de l’âme masculine (éd. Farel, 2005) sur lequel s'appuient les organisateurs du camp Optimum.

La section de Paray-le-Monial de la Ligue des Droits de l’Homme a souhaité nous alerter. Voici son communiqué.

Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

Après le Parcours « Homosexualité »4 en août, l’Emmanuel-Manif Pour Tous organise à Paray-le-Monial entre le 20 et le 24 octobre un Camp Optimum – Camp « pour rendre les hommes meilleurs ». À écouter les vidéos enregistrées sur You Tube par leur fondateur Dominique Rey, évêque de Toulon-Fréjus (Sauvage au Cœur) et un animateur, l’abbé Philippe de Maistre (La Voix du père), on comprend qu'on assiste à une double entreprise : la re-virilisation des hommes et la soumission des femmes.

Le féminisme est en effet considéré comme responsable, avec mai 68, d’une perte d’autorité des hommes transformés en « softies »: « L’homme mou, le softy n’est pas seulement un partenaire sans vigueur pour la femme mais il est socialement frappé d’une série de stérilités ; de lui n’émane aucune énergie, nulle vitalité, nulle innovation. » (D. Rey).

Pour retrouver l’authenticité masculine, le Camp Optimum propose donc des exercices de re-virilisation pour faire de l'homme un « aventurier » capable de tout quitter, un « combattant » qui va « prendre les armes pour défendre le royaume de Dieu » et un conquérant (D. Rey). Les exercices concernent le relookage physique grâce à la pratique de sports virils (motos, escalade...) et vestimentaire (blousons…) ainsi que l’adoption de comportements d’autorité pour répondre à la définition de l’abbé de Maistre : « Tu es grand, tu es fort, tu es poilu, tu es un mec, un vrai. » En regard, l’identité féminine est réduite à la séduction et au maternage. La femme n’a accès ni à la contraception ni au travail.

La section de Paray-le-Monial de la Ligue des Droits de l’Homme exprime donc sa plus vive indignation face à un obscurantisme violemment sexiste et antiféministe qui remet en question tous les acquis qui ont construit peu à peu l’émancipation des femmes au XXe siècle à travers les principes d’égalité des droits et de parité :

La section de Paray-le-Monial de la Ligue des Droits de l’Homme attire l’attention des citoyens sur la diffusion de livres de propagande tels que Marie-toi et sois soumise de Costanza Miriano (éd. Le Centurion, 2015) et Cessez de nous libérer d’Anne Brassié et Stéphanie Bignon (éd. Via Romana, 2014). Elle met en garde les parents d’élèves contre l’association Teenstar qui diffuse de telles idées dans les écoles privées catholiques (LDH Paray, Le Journal de Saône-et-Loire, 1/10/2016). Enfin, elle exhorte les citoyens à refuser la manipulation par la diffusion d’une idéologie fondée sur l’inégalité des genres, l’homophobie, la xénophobie, le racisme, ensemble de discriminations profondément dégradantes.

Communiqué LDH – Section de Paray-le-Monial – 4 octobre 2016

La section de Paray-le-Monial de la Ligue des Droits de l’Homme est engagée contre les violences faites aux femmes, pour le remboursement complet de la contraception, le développement de services hospitaliers pratiquant l’IVG, l’orientation des filles dans toutes les filières, leur accès à tous les métiers et niveaux de responsabilités, l’égalité des salaires et la parité aux élections.

1Cf. http://www.pelerinage-saint-joseph71.fr/

2Cf. http://campoptimum.com/

3Cf. http://www.sacrecoeur-paray.org/agenda/

4CF. http://www.emmanuel.info/agenda/parcours-homosexualite/

Share

Ajouter un commentaire