Message pour la Journée de la Femme

Comité de la Jupe
Voici ce que dit un évêque, celui de Bâle, Mgr Félix Gmür (44 ans), à l’occasion de la journée de la femme, le 8 mars dernier. Plutôt sympathique, non ? Y’a Anne, Elisabeth, Esther, Marie, Marie, et puis encore Marie, Marthe, Judith, Rachel, Sarah, Rebecca, … J’en oublie ? Parce qu’il ne faut pas les oublier, les femmes. Et il y en a beaucoup, de femmes, au cœur de la Bible. Femmes de cœur, ou cœurs de femmes, comme chante Luis Mariano. Il y en a beaucoup, et pas que dans la Bible mais dans l’Église aussi. Des femmes de cœur, des femmes de poigne, des femmes de tête. Et j’ai en tête une femme de cœur, ou plutôt je tiens dans mon cœur une femme de tête : c’est Sœur Emmanuelle. Sœur Emmanuelle, femme de cœur et femme du Caire ! Je ne vais pas vous raconter son histoire, vous la connaissez. Mais vous rappeler que cette grande femme est l’une des nombreuses actrices qui ont fait - et font encore -avancer la vie de l’Église. Sœur Emmanuelle, elle en a été une protagoniste majeure tant par son amour pour les autres, que par sa hargne devant l’injustice, par son franc-parler et sa force de caractère. Des qualités que l’on retrouve, bien que déclinées de façons différentes, dans chacune des femmes de l’ Église. Alors en ce 8 mars, fête de la femme, je vous adresse, mesdames, un immense merci pour votre soutien, votre présence et votre contribution dans la vie de l’Église. Un clin d’œil tout particulier aux femmes de mon diocèse.
Share

Commentaires

S'il vous plait! assez de" journée de la femme", comme on dit "l'année de la mode"!! Il s'agit, comme je l'ai écrit précedemment, de la journée Internationale Des Femmes, toutes les femmes!!

Ajouter un commentaire