La rentrée se prépare...

Comité de la Jupe

Alors que la rentrée se déroule actuellement

et que les uns les autres, nous pouvons reprendre contact avec une actualité un peu délaissée ces derniers temps,

nous pouvons découvrir, avec perplexité, que

- le Vatican, par sa congrégation pour la doctrine et la foi et celle de la vie consacrée, enquête sur les religieuses américaines avec des procédés opaques qui posent plus que questions... même au supérieures majeures de toutes ces congrégations féminines... (cf. cet article)

- le Vatican, toujours (!), mais cette fois-ci par sa congrégation pour le culte divin sous la férulle du très éclairé cardinal Canizares (cf. cet article qui en a marqué plus d'un !), travaillerait à un document précisant le rite ordinaire... (cf.  cet article)

Non vraiment,  ce que nous avons vécu l'hiver dernier est loin d'être un cauchemar passagé... Ça continue, même l'été !!!!
Le désenchantement est grave. Pire, la désespérance n'est pas loin.
La tentation de tout envoyer promener, ou de quitter sans faire de bruit, est forte...
Et nombreux, trop nombreux sont déjà celles et ceux qui y ont succombé, et dans une indifférence quasi générale...

Oui, il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond dans le fonctionnement de notre Eglise...
Ce qui nous oblige au contraire à oser prendre la parole pour le dire, encore et encore :

"Ça suffit ! Arrêtez de marcher sur la tête et cessez tous ces développements sournois de suspicion, de méfiance, de délation, de contrôle digne des pires moments staliniens et dictatoriaux en tous genre..."

Alors quand nous tombons sur la thèse récente et passionnante d'un jeune théologien mexicain (le père Humberto Jose Sanchez) sur "l'être et la mission du laïc dans une Eglise pluri-ministérielle" où d'entrée de jeu il est écrit :

"Souligner la haute dignité du fils de Dieu et de membre actif d'une communauté ecclésiale ne peut que contribuer au réveil de la conscience citoyenne, tant de la cité terrestre que de la communauté ecclésiale. La force mobilisatrice de la dignité retrouvée ouvre des perspectives inouïes de rénovation..." (page 16)

Nous pouvons nous dire que la raison d'être du Comité est vraiment une bénédiction en ces temps !

Et qu'il est plus que nécessaire que de rejoindre ses rangs
et de nous retrouver en particulier le 11 octobre prochain pour engager l'à-venir !...
Fortement enracinés autour du "Canon 208" !

Share

Ajouter un commentaire