Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes !

Comité de la Jupe

C’était hier 25 novembre, la Journée Internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, début d’une campagne de mobilisation qui va culminer le 10 décembre avec la Journée Internationale des droits humains.

En effet, les violences envers les femmes constituent les atteintes aux droits humains les plus massives et les plus répandues dans tous les pays.

Cette année, des manifestations sont encouragées par l’Union Interparlementaire sur le thème : « Éliminer les discriminations faites aux femmes pour mettre fin à la violence sexiste. »

Les conclusions de la Rapporteuse des Nations Unies sont claires : ce sont les inégalités et dicriminations qui sont les causes principales des violences faites aux femmes.

Fondées sur le sexe, ces discriminations sont en interaction constante avec d’autres facteurs :

La couleur ou la race, l’origine nationale ou sociale, la religion, le statut de réfugiée ou de migrante, la situation matrimoniale, l’orientation sexuelle ou encore la séropositivité.

Certains groupes de femmes se trouvent donc en situation d’extrème vulnérabilité.

L’Église catholique devrait se rendre compte qu’en pratiquant la discrimination, elle participe à la propagation de la violence.

Toute discrimination fondée sur « l’être » (noir, femme, homosexuel…) infériorise le discriminé, lui donne un profond sentiment d’incapacité et souvent d’humiliation, qui l’empêche de réclamer l’égalité. En même temps, cette infériorité supposée justifie la violence du discriminant qui developpe une position de toute puissance et d’impunité.

Que cette campagne soit aussi la nôtre !

Michelle. C. DROUAULT

Share

Ajouter un commentaire