Interview d'Anne Soupa sur France 2 / le Jour du Seigneur

Comité de la Jupe

"C’est aussi de l’info",

poidatz 1

les actualités du Jour du Seigneur du dimanche 11 octobre 2009

poidatz 2Carine Poidatz, journaliste du Jour du Seigneur :

[…] Mais tout de suite dans l’actualité, c’est une marche qui a retenu notre attention. Intitulée la marche des « cathos citoyens ». Elle a lieu cet après-midi à Paris et dans 7 autres villes de province. A l’initiative de cet évènement, le Comité de la Jupe. Derrière ce nom assez provocateur, 2 femmes Christine Pedotti et Anne Soupa. Elles ont fondé l’association l’année dernière. Leur objectif ? Donner plus de place aux laïcs dans l’Eglise. Nous avons interrogé Anne Soupa sur les raisons de cette marche, on l’écoute :


Anne Soupa : Une marche c’est bien de chez nous. Une marche c’est bien chrétien. Ca montre que la vie est un mouvement, qu’on n’est jamais arrivé, qu’on est toujours en chemin. Et puis en plus c’est une façon de donner un lieu et un moment à cette opinion publique que l’on voudrait créer dans l’Eglise. Et ensuite c’est un moment où l’on va pouvoir discuter… Discuter de quoi et bien justement des sujets qui ne sont jamais abordés entre nous. C'est-à-dire la place des divorcés remariés, l’ordination d’hommes mariés, la place de la femme et la collégialité dans l’Eglise… Et aussi ! Et aussi de toutes les raisons qui nous rattachent à l’Eglise, de toutes les raisons qui nous font aimer l’Eglise et vouloir pour demain, pour elle, un bel avenir.

anne soupa 1C.P. : Est-ce que le Comité de la Jupe est un mouvement féministe ?

A.S. : Non ! C’est un mouvement de femmes qui se sont dressées pour la défense de leur dignité. Mais comme de plus en plus d’hommes nous ont rejoint parmi lesquels des religieux, des prêtres, notre diversité nous a questionné : qu’est-ce qui nous unit ? quels sont les sujets qui nous unissent ? Et bien ces deux sujets sont le besoin de nous exprimer, librement, dans l’Eglise, en particulier sur les sujets qui sont difficiles aujourd’hui et puis de regarder devant avec sérénité pour construire l’Eglise de demain.

anne soupa 2

Share

Commentaires

Bravo! Votre initiative interesse beaucoup un groupe de catholiques italiens qui se réunit à Pistoia (Italie)avec le nom de Koinonia. Ce serait magnifique de pouvoir faire meme ici quelque chose de pareil. Nous suivrons avec enthousiasme vos mouvements. Bon travail! Donatella et les copains/copines de Koinonia

Nous avons eu aujourd'hui notre 3ème rencontre de catholaics de la région parisienne et nous avons la chance de bénéficier de la présence et de la compétence d'Alain Weidert et de sa femme Aline qui piochent et murissent les textes du concile depuis qu'il a eu lieu. nous sommes 10 avec eux et bien convaincus de la nécessité de parvenir à une ouverture de notre Eglise; de toute évidence, elle et nous avons tout à gagner à cer que nous parvenions à obtenir qu'enfin l'esprit et les décisions du concile soient prises en compte et que nous puissions nous sentir dans notre Eglise, comme dans notre famille, c'est à dire, respectés, aimés,entourés.Et que nous puissions enfin croire que noptre Dieu est un Dieu qui nous fait confiance et veut pour nous le bonheur, un bonheur à la mesure de notre attente et qu'Il nous a promis. Il semble que ce mouvement catholaic n'ait pas d'avenir. Alors, nous vous rejoindrons.

Ajouter un commentaire