Homélie Rameaux/Passion 2012.

Comité de la Jupe

Voici une parole forte de femme qui accompagnera ce dimanche des Rameaux.

Il nous a été communiqué par un baptisé de Belgique qui a bien connu l’auteure, aujourd’hui décédée, Maria Teresa Porcele Santiso, docteur en théologie de l'université de Fribourg (Suisse). Elle est Uruguayenne.

Le livre qu'elle a publié, qui reprend une partie de sa thèse de doctorat et qui comprend ce texte (page 373 et ss) est : "La femme, espace de salut", publié au Cerf en 1999.

« En vérité je vous le déclare : partout sera proclamé lEvangile dans le monde entier, on racontera aussi, en souvenir delle, ce quelle a fait »

Voici ce qu’écrit Maria Teresa :

« Cet ordre de Jésus a été brièvement rapporté par les évangiles canoniques. Cependant la « Mémoire de la femme » et la tradition orale de divers cercles de femmes tout au long de l’histoire permettent de retrouver encore les échos de l’ordre donné par Jésus. Il faut absolument l’écouter puisque c’est lui-même qui parle.

« Jai quelque chose à vous direEcoutez avec beaucoup dattention, écoutez avec un cœur ouvert : ne vous défendez pas de ma Parole et de mon Esprit, qui, je vous lai dit, vous conduira à la vérité tout entière. Je veux vous parler de la femme.

Laissez-la faire ce quelle veut, car cest lamour qui linspire.

Laissez-la, elle qui connaît bien mon corps dune manière mystérieusement pure et libre. Laissez-la, elle me connaît bien. Et je ne me souviens pas avoir reçu de vous une attention à ma fatigue, à ma soif, à ma faim. En revanche, elles, les femmes, elles mont donné à boire (Jean 7,4-9), à manger (Jean 12), elles mont lavé avec du parfum (Jean 12,3 ; Matthieu 26,7, Marc 14,3) et elles ont pleuré sur moi, même avant ma mort (Luc 23, 27-28)

Laissez-la, elle me connaît par lamour et sait ce que je désire et ce dont jai besoin.

Vous, pendant ce temps, vous cherchiez et cherchiez…vous cherchiez le pouvoir (Marc 9, 34, Luc 9, 46 ; 22, 24). C’est pour cela que je vous dis : laissez la, laissez la…je sais ce qu’elle va faire : un don fou d’amour.

C’est elle qui me fera transformer, moi, le vin vieux de la fête du monde en vin nouveau du Royaume, de Mes noces, car c’est elle qui se rendra compte que je suis le vrai Fiancé, l’Epoux qui attend son heure.

Cest elle qui sait lurgence de lAlliance. Et cest aussi elle qui laissera tous ses maris et sa quête deau dans les puits, dès le moment elle me rencontrera. Elle ira même jusquà oublier sa cruche pour aller en courant annoncer la source deau vive.

Laissez-la mannoncer

Elle est pleine d’amour et d’enthousiasme…

Ne vous rappelez vous pas comment les Samaritains quittèrent la ville et vinrent me chercher au puits ? (Jean 4, 13, 28)

C’est elle encore qui va pleurer avec moi la mort de mes frères, en tous lieux, sous toutes les latitudes, dans toutes les situations, parce qu’elle sait que je suis la Résurrection et la Vie (Jean 11, 25).

C’est elle aussi qui va me donner à manger et me laisser reposer, parce qu’elle connaît à la fois la vulnérabilité de mon corps et Ma Vie éternelle.

Cest pour cela quelle va préparer mon corps en vue de la sépulture et vouloir le consoler, labriter, lui éviter toute douleurpar lonction dhuile.

C’est elle qui laissera couler ses larmes, simplement sans autre motif que son amour, parce qu’elle ne pourra pas faire autre chose. C’est elle qui sera tout près de la Croix pour recevoir mon être tout entier livré à travers le Cœur ouvert…Mon Sang, mon Eau, Mon Esprit de Vie.

Cest elle finalement qui, victorieuse de toutes les morts, restera en attente dans le jardin comme au premier matin de la création (Genèse 2), car elle-même est mon jardin, et je vais à elle pour récolter mes fruits (Cantique 4,16)

Laissez-la répandre ce parfum, car mon Corps, cest lEglise. Cest à elle que jenvoie mon Esprit. Quelle mappelle, me désire, hâte ma venueet ensemble, Esprit et Eglise, ils feront de tout espace la ville fiancée, ouverte, transparente de lumière, toute de cristal (Apocalypse 21,2, 11)

Share

Commentaires

Somptueux! Je copie pour diffuser. Merci! Gratias!

Ajouter un commentaire