Enfin ! Messeigneurs, lavez ces petits petons qui vous font si peur...

Anne Soupa
21 janvier 2016

Beaucoup de recommandations, depuis plusieurs années, demandaient la modification des consignes du Missel Romain au sujet du lavement des pieds.

En effet, la soudaine bonne volonté romaine, outre qu’elle répond à une demande du pape, va pouvoir mettre fin à une contradiction théologique qui n’avait jusque là choqué que quelques esprits tordus, dont ceux du Comité de la jupe.

La contradiction est la suivante : ou bien le lavement des pieds est une tradition attachée aux Douze, et par conséquent, les personnes sollicitées doivent être des évêques, ou tout au moins des prêtres, ou bien cette tradition concerne tout disciple, et dans ce cas-là, hommes-et-femmes peuvent y être conviés.

Voilà qui va être enfin possible ! Cela se fait déjà dans beaucoup de paroisses, et tout le monde s’en porte très bien, mais voilà que Rome se met au goût du jour… Ah, dangereux suivisme, relativisme coupable, diront les adeptes du rétroviseur.

Eh oui, il faudra s’y faire, tout arrive, même des micro-micro-micro-progrès de ce genre. Escargots de tous les pays, unissez-vous, il y a du chemin à faire… Anne Soupa Cité du Vatican, 21 janvier 2016 (VIS).

« Le 20 décembre dernier, le Saint-Père s'est adressé au Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, à propos du rite pascal du lavement des pieds. Après réflexion, et en vue de l'améliorer pour qu'il exprime pleinement la portée du geste du Seigneur au Cénacle, il entend modifier la rubrique afférente du Missel Romain. Désormais les personnes désignées pourront être également choisies dans toutes les composantes du peuple de Dieu et non plus strictement parmi ses membres masculins. Il conviendra aussi de mieux expliquer le rite.

Ainsi, ce jour, le Cardinal Préfet a-t-il publié un décret ad hoc approuvé le 6 janvier, qui développe celui du 30 novembre 1955 relatif à la réforme de la Semaine Sainte et, en l'espèce, à la messe In Coena Domini. (Messe du Jeudi Saint).

Pour corriger le rite du Mandatum (c’est le nom médiéval du lavement des pieds) selon l'inspiration du Pape François, en vertu des facultés qui lui sont concédées par le Saint-Père, ce dicastère introduit dans le rite romain du temps de Pâques la liberté de choix des pasteurs pour constituer un groupe de fidèles représentatifs du peuple de Dieu. Hommes ou femmes, les personnes désignées pour le lavement des pieds pourront également être de tout âge, enfants et personnes âgées, malades, laïcs, clercs, religieux et consacrés. Les pasteurs auront également la charge de bien instruire les fidèles choisis afin qu'ils prennent part au rite de manière consciente, active et fructueuse.»

Bethsabée Au Bain 1654 Rembrandt Lettre De David
Crédit photo: 
https://pixabay.com/fr/bethsab%C3%A9e-au-bain-1654-rembrandt-1150331/
Share

Ajouter un commentaire