D-Day !

Comité de la Jupe

Estelle marche

11 octobre : La Marche du Comité de la Jupe, première marche des cathos-citoyens de l’Eglise.

Toutes les infos pratiques ici (cliquer)

Le rendez-vous est donné à 12h30 aux arènes de Lutèce (métro Jussieu)

Nous commencerons par un pique-nique avec ce que chacun aura apporté. Nous ferons ainsi davantage connaissance en petits groupes puis la marche sera lancée par Anne Soupa et Christine Pedotti, fondatrices du Comité de la Jupe.

Nous partirons ensuite dans les rues de Paris, en petits groupes pour favoriser l’échange, pour nous retrouver au point de ralliement précisé ultérieurement. (prévoir des chaussures de marche…)

Depuis ce lieu de rassemblement final, vers 16 h 30, une déclaration publique faisant écho de nos échanges sera faite, signifiant pleinement ce que nous sommes au sein de notre Eglise, et la dynamique qui se poursuivra à l'avenir.

Dans un mois, nous marchons !

Dans un mois, nous affirmerons que l’Eglise catholique a besoin d’une opinion publique qui s’exprime librement.

Dans un mois nous affirmerons que les laïcs et tous ceux qui prennent une part active à la vie quotidienne de l’Eglise doivent pouvoir participer à ses décisions.

Dans un mois, nous marcherons ensemble et nous partagerons parce que l’Eglise porte des valeurs extraordinaires de liberté et de communion et par conséquent ne peut ni ne doit craindre le débat en son sein.

Dans un mois, nous ne manifesterons pas avec banderoles et tout l’attirail, parce que nous ne sommes pas des syndicalistes de l’Eglise. Mais nous marcherons parce qu’être sur la route, sur les routes, celles de la terre ou du coeur, est le propre du chrétien. Rien n’est jamais figé. Notre Eglise est dynamique et pour elle, nous refusons la dépression et la grisaille de la nostalgie.

Dans un mois nous marcherons parce que nous sommes debouts : fermement enracinés dans notre foi, mais sans être des moutons de Panurge, ni d’aucun « courant » de l’Eglise, ni de Vatican.

Bref, dans un mois, venez marcher avec nous !! N’oubliez pas que  vous aurez la parole. Un mois pour réfléchir à ce que vous voudrez partager avec vos compagnons de marche….

Faites-nous le savoir au plus vite en envoyant un mail à comitedelajupe@laposte.net

Plus de renseignements à venir sur le site ici.

Share

Commentaires

Je serai bien venue, dommage, c'est le jour de la grande tétée, autre manifestation importante pour la promotion de l'allaitement maternel et le droit des femmes à avoir des aménagements pour continuer à allaiter tout en travaillant... ce qui est le cas pour moi, qui travaille... pour l'Eglise !! Bonne marche, je serai avec vous en pensée ! Et continuons à œuvrer pour ne pas tomber dans une "pensée unique"...

Et en province? Y-a-t-il des marches prévues?

bonsoir, J'ai lu le parcours pour le 11 octobre et les documents étapes et je viendrai marcher avec vous car il me semble important de donner une plus grande visibilité à un courant important de l'Eglise; mais pourquoi avoir choisi ce nom "comité de la jupe", j'ai bien compris à quoi cela faisait référence, mais je le trouve un peu "ridicule" et j'ai peur qu'il fasse fuir une bonne partie des personnes qui feront aussi l'Eglise de demain, c'est à dire les laics de sexe masculin ! Pouvez vous m'expliquer ce choix ? Si vous gardez ce nom, j'ai bien peur d'avoir, pour ma part, du mal à faire passer le message autour de moi ! A bientôt donc. fraternellement en Jésus Christ Coralie

Bonjour, Moi aussi j'y serai ! Et je le fais largement savoir autour de moi, en diffusant "tous azimuts" votre appel. Je reçois aussi les mêmes questions concernant le nom du Comité de la part de celles et ceux à qui j'en parle. C'est vrai qu'il faut connaître l'origine de cette initiative (les paroles du cardinal 23) pour le comprendre. pour ma part, je trouve que c'est bien de rebondir sur ce qui paraît être une faiblesse aux yeux de certains (être une femme et porter une jupe... avis aux messieurs ensoutanés très à la mode en ce moment....) et d'en faire une force. Question subsidiaire (pour rire) : faut-il venir en jupe le 11 octobre ???? Bien cordialement, Christelle

Pour zoé: il y a des marches ou des rassemblements prévus en province, envoyez un mail au comité de la jupe (comitedelajupe@laposte.net) pour connaître les villes concernées. Pour Christelle: il n'y a pas de code vestimentaire imposé... Mais nous vous proposerons des parapluies et des sacs shopping d'un rouge très seyant!

Bonjour, Malheureusement pour des raisons familiales et financières, je ne peux venir à Paris pour la marche du 11, mais je suis de tout coeur avec vous et vous assure de tout mon soutien. Merci pour vos initiatives courageuses qui correspondent exactement à ce que je pense au sujet de l'Eglise. Je suis pratiquante, engagée dans des services d'église, et bénévole d'accompagnement auprès des malades et personnes âgées et ai aussi effectué par correspondance 5 années d'études bibliques. Bref tout ce qu'il y a de "comme il faut" !!! Bien à vous Laure

Demain mettons-nous en marche. De toutes de les façons. Pour tous ceux et celles qui le peuvent en rejoignant une des "marches" organisées le 11. Pour tous et toutes, en saisissant la moindre occasion de PARLER. On ne se parle pas assez dans l'Eglise catholique, c'est là à mon sens un péché par omission. On parle beaucoup entre semblables, pas de problèmes de ce côté-là ! On se parle entre paroissiens (par affinités), entre prêtres et responsables attelés à un même service (enfin jusqu'à un certain point...) ; on se parle bien sûr au sein de groupes d'élection (groupes de prière, de réflexion et/ou contestation etc.). Mais on ne se parle pas fraternellement à hauteur de visage, entre fidèles au statut hiérarchique différent ; ni entre fidèles aux priorités théologiques différentes. D'où l'enlisement ou les dérives. Le bon Pasteur connaît ses brebis "chacune par son nom" : où, en quels lieux d'Eglise, en quelles instances décisionnelles cette note pastorale est-elle aujourd'hui mise en oeuvre? Et comment, institutionnellement et au jour le jour du fonctionnement des rouages en place ? Cela me hante ce trait du bon Pasteur qui n'est pas honoré... Oui, comment prétendre parler à hauteur d'homme (ou de femme, en authenticité aux "autres" si nous ne sommes même pas capables de le faire entre baptisés ? Parler à tous les niveaux, en toutes occasions, au besoin en créant celles-ci : ayons ce courage quotidien - il en faut beaucoup, et beaucoup de persévérance ! - et l'Eglise sortira de cette mauvaise passe.

Je pourrai le dire, j'y étais... J'ai marché à 300 avec quel soulagement! soulagement d'entendre au cours de cette marche, exprimés de manière libre, à la fois notre inquiétude devant la montée d'un cléricalisme dominateur et notre amour de l'Eglise par qui nous recevons l'Evangile. La conférence des baptisés de France vient comme une grande bouffée d'air frais pour tous, chrétiens ou non. Enfin, on va respirer, il est temps, on commençait vraiment à étouffer...

Ajouter un commentaire