Avec Antoinette Fouque – Hommage

Geneviève LE HIR
08/01/2017

Avec Antoinette Fouque – Hommage

Éditions des femmes-Antoinette Fouque – 2014 – 236 pages

Ce sont près de 70 « hommages » qui ont été réunis en cet ouvrage publié aux éditions des femmes qu’elle avait créées en 1973. Elle, Antoinette Fouque, femme de pensée, de création et d’action, militante féministe, psychanalyste, essayiste, politologue et députée européenne, morte il y aura bientôt deux ans, le 20 février 2014.

Les signatures sont impressionnantes, venant du monde de la politique, de la pensée, de la création et de l’art. L’ouvrage s’ouvre même sur un message de Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, pour signifier l’impact mondial qu’aura eu le combat d’Antoinette Fouque pour « la défense non seulement des droits des femmes mais aussi des droits humains, de la paix et d’un monde meilleur ».

Ce qui ressort de ces hommages, c’est la grande liberté de jugement d’Antoinette Fouque, comme le souligne Marcel Gauchet : « De l’indépendance d’esprit, il en a fallu bien plus encore, le mouvement des femmes une fois émergé, pour résister à la logique implacable de l’idée d’égalité. Une idée juste, une idée d’apparence simple, une idée infiniment difficile à manier, en réalité, et nulle part davantage que sur ce terrain de la différence des sexes. Les hommes et les femmes sont égaux ; ils ont à être également libres sur tous les plans ; la cause est entendue et nous ne nous en réjouirons jamais assez. Maintenant la difficulté commence, une difficulté à laquelle nul n’avait songé, ne pouvait avoir songé. S’ensuit-il de cette égalité que la différence des sexes qui les marque n’est qu’une propriété secondaire, marginale et indifférente, comme la logique de l’idée tendrait spontanément à le faire croire ? […] C’est cette neutralisation qu’Antoinette a refusée. […] La revendication égalitaire ne doit pas empêcher de penser la consistance des sexes et, en particulier, la spécificité du féminin, une spécificité qui gravite autour de sa puissance procréatrice. »

À feuilleter l’ouvrage, on découvrira d’autres facettes d’Antoinette, comme la qualité de son écoute, et la curiosité qu’elle avait des gens, que souligne Isabelle Huppert. Ou son amour pour les jardins du Sud, pour son jardin, et pour la création artistique comme en témoignent les nombreuses écrivaines et artistes qui ont tenu à participer à ce livre hommage, parfois sous une forme graphique ou visuelle.

Geneviève Le Hir

Share

Ajouter un commentaire